Gestion locative : comment limiter les frais en gérant seul son bien ?

Les gestionnaires de biens prennent des commissions susceptibles de grever la rentabilité d’un bien mis en location. De nombreux propriétaires bailleurs sont ainsi tentés de louer en direct leurs biens, tout en s’efforçant de suivre à la lettre une réglementation devenue compliquée. L’essor de sites comme Le Bon Coin permettent aux bailleurs de s’affranchir des agences pour leurs recherches de locataires, mais restent ensuite les problématiques de signature du bail et de gestion locative.

Combien coûte un gestionnaire de biens ?

La fixation des tarifs est laissée au libre arbitre du gestionnaire de biens. On constate que le marché tourne autour de 4 à 9% du loyer TTC pour un mandat de gestion locative complet qui n’inclut pas l’assurance loyers impayés - comptez dans ce cas un supplément de 2 à 3% début 2017 - ni la recherche locataire facturée en sus 1 mois de loyer en moyenne. Une fois le locataire trouvé, le gestionnaire de biens gère alors tout, de la gestion des impayés, en passant par la préparation du bail,la conduite de l’état des lieux ou la gestion des incidents techniques.

Peut-on s’en sortir seul ?

La réponse est oui. Toutefois, sauf à être soi-même juriste chevronné dans le secteur de l’immobilier, il est préférable d’avoir recours à des solutions proposant des outils en ligne qui permettent de gagner du temps et de respecter la réglementation en vigueur.

Par exemple, parmi les solutions les plus utilisées pour éditer facilement un contrat de location conforme au modèle de la loi Alur figure BailType. Cette solution propose un modèle vierge gratuit ou un bail sur mesure prêt à imprimer après réponse par le bailleur à une série de questions simples. Les clauses et annexes principales sont automatiquement ajoutées au bail que vous pourrez par ailleurs signer en ligne.

Doit-on forcément passer par une gestionnaire pour avoir accès à une assurance loyer impayé ?

Contrairement à ce que de nombreux gestionnaires vous diront, les bailleurs indépendants peuvent très bien accéder à des contrats d’assurance loyer impayé. Les tarifs sont quasiment équivalents à ceux proposés par les professionnels avec des premiers tarifs à 2,4% du loyer charges comprises pour des couvertures équivalentes. Plusieurs assureurs proposent par ailleurs la vérification des dossiers ce qui vous garantit de ne pas faire d’erreurs lors de l’évaluation des candidatures. Pour y voir plus clair parmi les différents offres, vous pouvez utiliser le comparateur d’assurance loyer impayé créé par Smartloc.

Agence immobilière ou gestionnaire de biens ?

Si vous avez très peu de temps ou que vous habitez loin du bien que vous souhaitez mettre en location, vous pouvez confier la recherche d’un locataire à une agence sans forcément lui donner la gestion de la location par la suite. Les agences essaient souvent de vous forcer la main en présentant leurs offres comme indissociables, mais il est tout à fait possible de déléguer la recherche d’un locataire (qui vous coûtera 1 mois de loyer environ), sans forcément abandonner la gestion en cours de bail qui vous coûtera pour rappel entre 4% et 9% du loyer charges comprises chaque mois.